Voilà un artiste que j’adore. Serge Birault, digne descendant de Howard Chandler Christy, Gil Elvgren et Alberto Vargas il a su revisiter et mettre au gout du jour la pin-up.

Cocorico ! Serge Birault (alias Papa Ninja), c’est du made in France, l’illustrateur toulousain, Serge Birault est aujourd’hui une des rares références chez les artistes de pin-up à être reconnu internationalement.

Ne voyez pas dans mon titre une façon de galvauder le talent de Serge Birault, le titre est un peu racoleur, OK, j’assume et il porte à mon sens très bien le travail de Serge, qui assume parfaitement son fonds de commerce, mais comme vous le verrez dans la galerie, les gros seins et les tentacules sont très présent. Serge Birault réalise un savant dosage de beauté et de drôlerie, ses pin-up sont expressives, elles racontent des histoires, et s’amusent avec l’observateur, ajouté à cela une maitrise parfaite de la peinture numérique avec Photoshop et vous obtenez un grand artiste.

Très influencées par les pin-up de Hajime Sorayama, qui réinventa la pin-up dans les années 80 en réalisant des illustrations hyperréalistes mêlant érotisme et science-fiction, Serge Birault réalise des pin-up ancrées dans notre époque, elles sont tatouées, volontaires, s’habillent en latex et s’entourent de créatures fantastiques. Toujours sexy, mais jamais vulgaires, elles ont l’œil coquin et s’affirment dans des situations burlesques ou les hommes n’ont qu’à bien se tenir.

Serge Birault, ce n’est pas que des pin-up, l’artiste travaille aussi pour l’industrie du divertissement, la publicité, et réalise du character design pour de l’animation. L’artiste reste très prudent sur la divulgation de ses travaux, comme on le sait tout ce qui finit sur le Net ne nous appartient plus, ajouté à cela les contrats de non-divulgation des sociétés clientes, il ne reste que ce que l’artiste veut bien partager avec le public, c’est-à-dire ses pin-up. Et nous l’en remercions, car il faut bien le dire, ses illustrations sont très agréables à regarder.

Comme c’est souvent le cas dans la création, les artistes se servent de photos, Serge Birault travaille d’après des modèles, surtout pour les expressions du visage. Vous reconnaitrez des stars dans cette galerie, ainsi qu’un visage qui revient souvent, et bien ce visage c’est celui de Chloé, son modèle, sa femme et muse, que je vous présente ici.

Pour finir, je vous joins une capture d’écran d’un travail sur Photoshop. Serge Birault a essayé Painter de Corel, pour le réalisme de ses outils, mais le soft demande beaucoup de ressources machine, Photoshop étant moins gourmand sur des images de grand format, le choix c’est naturellement tourné vers le soft d’Adobe.

Chloé

capture-birault

Allez, j’en ai terminé avec cette présentation et vous laisse baver sur les drôles de dames de Serge Birault

EnregistrerEnregistrer

Laisser un commentaire

87 + = 93

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

STYLE SWITCHER

Layout Style

Header Style

Accent Color